Salon du big data : l’événement

Le salon big data s’est déroulé entre le 6 et 7 mars 2017 au Palais des Congrès, avec :

  • Plus de 200 marques référentes sur le secteur
  • Des ateliers produits, des conférences, débats et keynotes
  • Le plein d’innovation dans les villages start ups et Lab AI

Encore et toujours plus de data…

Dans nos entreprises, seule une ressource augmente de façon exponentielle : la data

D’ici 2020, la production de data va encore augmenter de 4400%, mais face aux solutions en place, seuls 6 décideurs sur 10 estiment que les outils dont ils disposent aujourd’hui sont de bonne qualité et répondent aux besoins des métiers, 65 % du panel indique que les capacités d’analyse des données non structurées de leur organisation sont « plutôt mauvaises ». Il y a encore du boulot…

Enjeux 2017 : la valorisation

Un nouveau chapitre de l’histoire de la donnée s’ouvre. Et les inquiétudes ne portent plus sur le volume, la variété, la vélocité ou la vraisemblance.  L’indicateur principal, celui qui prévaut est le grand « V » du mot « Valeur ».

On peut créer de la valeur grâce à la data.

Pour exemple Facebook, qui a racheté What’s App 22 milliards de dollars avec uniquement des coûts au bilan, et se retrouve, dès le rachat effectif, avec un actif incorporel au bilan de cette même somme !

Face à cela…

Les entreprises sont-elles réellement conscientes de la valeur

dont elles disposent ?

Et savent-elles comment l’extraire, comment l’utiliser,

comment la travailler ?

L’histoire de la data

Pour rappel, la valorisation de cette data est basée sur la connaissance :

La connaissance est créée lorsque l’information est apprise, appliquée et comprise. Elle est le résultat d’une réflexion sur la data, puis les informations préalablement analysées.

La connaissance permet de pousser l’information, en la confrontant et en poussant sa réflexion quant aux données de base, de manière à s’en faire soi-même une idée plus précise.

Les constantes interactions tant internes qu’externes sont autant de data complémentaires, qui viennent enrichir le schéma principal… et le valoriser.

 

Une vision 360

A ce titre, l’IT doit absolument partir des usages aujourd’hui pour valoriser la data et servir le business.

Cette vision à 360 augmente avec certitude la productivité de l’entreprise.

C’est en ce sens que l’instauration d’une démarche stratégique autour de cela doit être pensée afin d’optimiser les échanges avec les métiers.

Pour une information pertinente

Ainsi, l’on peut affirmer que d’ici 2020, 60% des informations fournies aux décideurs seront actionnables, doublant le taux par rapport au niveau actuel (2015).

D’ici 2020, les organisations seront capables d’analyser toutes les données pertinentes, et atteindront 430 milliards de dollars de productivité supplémentaire par rapport à leurs homologues, moins axés sur l’analyse.

 

Sources :

IDC Research 2015

Salon du big data 2017 et conférences

Salon du big data et enjeux 2017

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *