Rôle du risque fournisseur en sortie de crise

« Partage d’expérience avec Jérôme Naslin,

ancien acheteur et PDG Fondateur d’EASYPICS »

Quel lien entre inflation des prix, innovation et risque fournisseur en sortie de crise Coronavirus ?

A l’instar de la majorité d’entre nous, chez Easypics, nous nous posons la question des effets de la crise du COVID-19, une fois l’économie relancée.

En outre, dans le contexte actuel de mondialisation et d’interconnexion des échanges, quelles sont les meilleures stratégies, au niveau achats et finance, pour une sortie de crise réussie ?

Acheteurs : vous êtes les garants du risque fournisseur pour la finance

« Tout d’abord, mon premier réflexe est toujours de défendre notre fonction. Et le moment est venu de faire prendre conscience à toutes les Directions générales de son importance. »

Ceci car il est vrai que la fonction achats représentent bien souvent au moins 50% du Chiffre d’Affaires de votre Groupe. Soit un actif considérable, qui sera mécaniquement autant impacté que votre chiffre d’affaires…

« En ce sens, réaliser l’état des lieux mondial des fournisseurs avec lesquels vous travaillez, ainsi que du risque, devient indispensable pour anticiper sur la sortie de crise. »

Cartographier le risque fournisseur du portefeuille achats

Pour commencer, procédez maintenant en 2 étapes :

Cela vous permettra de passer à l’étape suivante…

Etat du risque fournisseur en sortie de crise

Pour les fournisseurs stratégiques

Soit ceux qui ont un impact direct dans la composition industrielle de vos produits, ou dans les services délivrés.

Cas 1 : vous constatez que la note s'effondre.. risque fort

Dans ce cas, des mesures s’imposent, comme par exemple :

  • Le fait de mettre en place un plan de commandes prioritaires en sortie de crise.
  • Ou encore d’améliorer les délais de paiement, pour apporter à vos fournisseurs le cash nécessaire à leur relance.

L'avis du MEDEF

A ce titre, Geoffroy Roux de Bézieux, président du MEDEF, évoque notamment dans un récent article « la gestion des relations contractuelles entre clients et fournisseurs, entre donneurs d’ordres et sous-traitants, entre créanciers et débiteurs… ». Dans ce contexte, il appelle non seulement à « assouplir » les délais de paiement « le plus possible », mais à « suspendre » les pénalités de retard.

Cas 2 : la note de solvabilité reste bonne.. risque maîtrisé

Soit ceux qui n’ont pas d’impact direct dans la composition industrielle de vos produits, ou dans les services délivrés.

Pour les fournisseurs non stratégiques

Cas 1 : la note de solvabilité reste bonne.. risque maîtrisé

Dans ce cas, on continue en mode « business as usual », tout en restant vigilant sur un effet possible d’inflation des prix.

Et aussi…

On joue les opportunités ? Quand c'est possible...

« De cette façon, si vous avez des difficultés de trésorerie, peut-être serait-il envisageable de revoir vos conditions de paiement?

Attention, ceci ne sera imaginable qu’avec les fournisseurs qui l’acceptent, contre carnet de commandes.

Achats - finances : le levier bonus

D’où également, l’avantage d’un travail d’équipe entre achats et finance, afin :

  • D’identifier les bons leviers au niveau achats.
  • De soulager le BFR au niveau finance et aider votre structure à reprendre son essor. »
Gagnant - Gagnant ?

Il peut s’agir effectivement d’une opportunité de vous aider pour certains fournisseurs. Et pour vous, d’une façon de mieux sortir de cette situation sur le long terme. Le tout dans une optique de renfort de la relation client – fournisseur.

Un aspect important : ce type de mesure peut également aider à préserver la capacité d’innovation, et à rester compétitif.

Cas 2 : vous constatez que la note s'effondre.. risque fort

Malheureusement, à ce niveau, les risques de faillites d’entreprises ne seront pas négligeables…

« Dans ce type de cas, un suivi particulier s’impose, pour anticiper au mieux les conséquences pour l’entreprise et aider au mieux ce fournisseur.

Dès lors, votre expertise achat sera précieuse à vos clients internes pour trouver de nouvelles sources d’approvisionnement.

Coordination achats – finance – comptabilité :

pour optimiser l’efficacité des mesures.

Rôle du risque fournisseur dans la sortie de crise Coronavirus : l’outil incontournable vers une chaîne de valeur maîtrisée.

Sources :

Interne